ban12.jpg

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Un article sur les hallucinations sans pathologies sans causes physiques:

exemples:

  • à causes de drogues,
  • à causes psychiques (schizophrénie, psychose etc ...),
  • à causes neurologiques (maladie de Parkinson etc ...) ,
  • à cause de pathologie du sommeil (narcolepsie etc ...),
  • à cause de pathologies organiques (épilepsie, méningites etc ...)

extrait du Boston.com est assez amusant et pertinent ...

Oui, dans certaines conditions, on peut avoir des hallucinations en étant sain de corps et d'esprits !

Définition de l'hallucination:

L'hallucination est définie classiquement comme étant une "perception sans objet", et plus précisément selon Henri Ey comme une "perception sans objet à percevoir". Elle se distingue d'une illusion, qui est une perception anormale d'un stimulus externe. Les hallucinations peuvent toucher tous nos sens - vue, ouïe, odorat, toucher et goût - isolément ou simultanément.

Les expérience décrites par le boston.com va modifier la perception de nos sens et provoquer ce processus ...

 

Première expérience: la procédure de Ganzfeld:

 

Coupez une balle de ping pong en deux

mettez une radio sur un fond de bruit blanc (C rzzzzz szzz)

mettez les deux moitiés de cette balle sur vos yeux et scotchez les avec du sparadrap doux autocollant..

allongez vous et relaxez vous ... sans bouger ...

Des personnes faisant cette expérience voit en 5 10 mn des chevaux en train de courir, entendent des voix etc ...

L'explication est que comme le corps n'est soumis a aucun stimulus, le cerveau qui s'ennuie va imposer les siens.

Un effet de cette expérience a été compris en neurologie:

la lumiêre blanche uniforme créée par par la balle de ping pong plonge le cortex occipital dans le doute:

finalement, il préfère "disjoncter" et couper la lumière .....

(ex: c'est le même princicpe que la sensation des lunettes sur le nez que l'on oublie par la suite)..

 

 

 

L'expérience sur la douleur d'Oxford:

 

en faisant regarder à un patient sa main douloureuse à travers le gros bout d'une jumelle,

la douleur a subitement diminuée de façon spectaculaire.

Cette expérience qui a été faites il y a quelques mois démontrent que l'appréciation et l'intensité de la douleur ressentie par un patient est modulée par ce qu'il voit.

Des GI abimés par la guerre en Irak sont mis dans des mondes virtuelles en 3d pour atténuer leurs douleurs ... et ça marche ... sans médicaments.

 

 

L'expérience du soleil de Purkinje

 

Purkinje est le père de la neurologie moderne.

il relate une expérience qu'il aime faire:

fermer les yeux et mettez vous face aux soleil.

 

avec vos doigts écartés battez l'air devant vos yeux rapidement pour avoir une succession de petit flash lumineux (les yeus sont toujours fermés face au soleil.

En quelques secondes, des figures géométriques apparaissent.

Des scientifiques ont reproduis l'expérience de Purkinje grâce à des flashs lumineux:

cela court-circuite en effet le cortex visuel et les neurones du cortex visuel se mettent a donner de fausses informations en déchargeant de façon anarchique des impulsions électriques dans leurs neurones.

Ces fausses informations arrivent au cerveau qui tentent de filtrer tant bien que mal cette cacophonie des informations de la sphère visuelle.

En remettant de l'ordre artificiellement, le cerveau essaye de retomber sur ces pattes en créant des figures géométriques complexes.

 

 

source:

http://www.boston.com/bostonglobe/ideas/graphics/011109_hacking_your_brain/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir