ban2.jpg

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L'ostéopathie et la chiropractie ont des techniques qui de loin se ressemblent mais qui ne sont pas tout à fait identiques.

 

la chiropractie

 

a été inventée dans les années 1880 par Daniel David Palmer, qui possédait déjà une certaine notoriété de rebouteux, puis déclarée officiellement en 1895. Son fils, Bartlett Joshua Palmer, colonel de réserve dans la Garde Nationale, a poursuivi son œuvre en la développant et en l'adaptant aux connaissances scientifiques de l'époque. Il fonda la première école de chiropratique près de Chicago en 1902 ; école qui resta ouverte (contrairement à 95% des écoles de médecine), après les conclusions du Rapport Flexner de 1910, puisque conforme à la nouvelle norme moderne des écoles de santé aux États-Unis d'Amérique.

La lésion de base pour les chiropracteurs est la subluxation vertébrale, responsable de bien des douleurs. et peut expliquer toutes les douleurs et les problêmes fonctionnels rencontrés par l'être humain

 

L'Ostéopathie

 

Andrew Taylor Still (1828-1917), fils d'Abram Still (médecin et prêcheur protestant méthodiste), originaire du Kansas. Fondateur du concept thérapeutique de l'ostéopathie.

Il grandit parmi les pionniers de l'ouest américain, au contact de la nature sauvage. Andrew devient "médecin" par expérience, en suivant son père, à une époque où les remèdes sont aussi destructeurs que salvateurs. Il pratique la chirurgie, soigne notamment les blessés de la guerre de sécession et les indiens.

Il est d'un caractère fort, intéressé autant à la spiritualité qu'aux questions politiques et sociales de son temps (il fut défenseur de l'abolition de l'esclavagisme et du droit des femmes).

Sa vie est marquée par la souffrance : déménagement forcé à répétition, vit dans la misère jusqu'à la fin de son existence, perd une femme et trois enfants.

Still attribuait sa découverte au bon sens, à une connaissance extrême de l'anatomie qu'il apprend en disséquant des cadavres, et à une honnêteté sans faille.

L'ostéopathie se fonde sur quatre concepts:

  1. L'unité : celle du corps (toutes les parties sont reliées, par la vascularisation, le système nerveux, le tissu conjonctif), mais aussi de l'être humain dans sa globalité, rassemblant ses aspects physique, émotionnel, mental, intellectuel, spirituel.
  2. L'inter-relation entre la structure et la fonction : un organe ne pourrait fonctionner correctement que si sa configuration tridimensionnelle est conforme à celle d'origine, et inversement.
  3. La capacité d'auto guérison : le corps humain disposerait de toutes les capacités d'adaptation et de défense nécessaires. Les ostéopathes fondent leur réflexion sur les conditions qui ont mis ces moyens en défaut, et tentent de lever l'obstacle.
  4. « Le rôle de l'artère est absolu » : toute structure somatique non atteinte d'une lésion organique est capable de fonctionner normalement, pour peu que sa vascularisation soit correcte - et que l'alimentation ait fourni des nutriments qualitativement et quantitativement suffisants.

 

 

En rêgle générale (si on caricaturait), les chiropracteurs se focalisent plus sur la colonne vertêbrale, tandis que les ostéopathes se focalisent plus sur la manipulation des tissus mous et des articulations avant de se focaliser eux aussi sur la colonne vertébrale.

Une autre différence est que les manœuvres chiropractiques de la colonne vertébrale tendent à être des petits mouvements courts et rapides (haute vélocité, faible amplitude), tandis que les manœuvres ostéopathiques sont très douces, avec des mouvements de grande amplitude mais de petite vitesse sur les tissus lésés (ex: ostéopathie viscérale, voir la section vidéo de ce site)...

Mais aucune de ces différences sont absolues et beaucoup de méthodes et techniques chiropractiques et ostéopathiques ne rentrent pas dans ces deux catégories et sont même communes !.

 

Méthode de Greenman par l'énergie musculaire:

On joue sur une articulation:

par exemple, on étend une articulation jusqu'à rencontrer un point de résistance musculaire ("la barrière").

le praticien s'immobilise à cause du début de la douleur qu'il commence à ressentir.

On demande alors au patient de résister au mouvement et le praticien oppose sa résistance quelques secondes et demande alors au patient de se relâcher.

Après une courte pause, le praticien mobilisera l'articulation un peu plus loin dans l'amplitude à rechercher, jusqu'à retomber sur une autre point barrière situé un peu plus loin.

C'est ce que les masseurs kinésithérapeutes appellent la technique du "Contracté relâché"


Technique de Jones

Cette technique nécessite de trouver des points douloureux, les contractures autour d'une articulation et dépendant de cette articulation, puis de la mobiliser jusqu'à trouver une position qui fait que les douleurs ou les contractures cédent.

Quand le bon angle articulaire est trouvé, il faut maintenir cette position 90 secondes et relâcher le tout doucement.

Cette technique douce permet de baisser les spasmes et les douleurs tout en augmentant l'amplitude des mouvements.

 

Relâchement Myofascial:

Utile pour lutter contre les contractures et les tensions musculaires.

Cette technique est basé sur les fascias, tissus qui entourent les muscles.

Le praticien recherche les points douloureux soit en posant ses mains dessus, soit un peu plus loin si la douleur est trop forte.

Le patient alors respire profondément et pendant ce temps le praticien palpe les muscles en recherchant une zone qui semble être "prête à se détendre" ...

Le praticien en partant de cette zone particuliêre aidera le tissu lésé a retrouver son schéma de mouvement qu'il a perdu en l'entrainant doucement là où il souhaite aller de la paume de sa main....

Plusieurs séances sont nécessaires avant d'avoir un résultat définitif, mais la sédation des douleurs est étonnante... surtout en cas de douleurs chroniques.

 

La thérapie Cranio-sacrée.

Cette technque appelée aussi ostéopathie craniale, ou juste "le cranial' pour les intimes, est une technique très spécialisée basé sur des faits scientifiques non confirmés à cette heure officiellement, qui montrerait que les tissus enveloppant le cerveau et la corde spinale obéirait a une pulsation rythmique apelée le rythme cranial, ou mouvement respiratoire primaire (MRP).

Ce ryhtme est supposé causer des petits mouvements des os du crâne.

Un praticien formé à cette technique mobilise doucement ces os en harmonie avec ce ryhtme, détecté par le toucher du praticien, dans le but de réparer des lésions qu'a subit les jonctions des os du crâne.

Cette technique est utilisé pour traiter les sinusites, les maux de crâne, soulager les allergies, et les tensions liés à la toux et à l'asthme.

A cette heure, personne n'a pu sérieusement et scientifiquement valider la théorie du MRP, mais les manoeuvres des os du crâne donne cependant d'excellent résultat sur les pathologies sus citées.

 

Source:

  • http://www.cranial.org.uk/page2.html
  • http://en.wikipedia.org/wiki/Myofascial_Release
  • http://homepage.mac.com/studio_fit/FITSCS.htm
  • http://www.nationmaster.com/encyclopedia/Craniosacral-therapy
  • http://www.nationmaster.com/encyclopedia/Myofascial-Release
  • http://en.wikipedia.org/wiki/Muscle_Energy_Technique
 
 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir