ban4.jpg
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les chiropracteurs ont été beaucoup plus soudés entre confrères et consœurs face à la reconnaissance de l'ostéopathie.

En voyant la lutte intestine et les pugilats que les ostéopathes se menaient entre eux pour tenter de faire reconnaitre le métier ,

Ils ont tout simplement demandé à l'état d'être mis à part, et a donné un unique interlocuteur au ministère de la santé pour faire avancer le projet.

 

Le projet a bien avancé, car la loi sur le sujet vient juste d'être consolidée:

 

 
Le 22 septembre 2008
 
 
LOI
Loi
n°2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la
qualité du système de santé (1)
 
NOR:
MESX0100092L
 
Version
consolidée au 18 septembre 2008
.../...
Article 75 
 
Modifié par Loi n°2004-810 du 13 août 2004 - art. 36
(V) JORF 17 août 2004
 
L’usage professionnel du
titre d’ostéopathe ou de chiropracteur est réservé aux personnes
titulaires d’un diplôme sanctionnant une formation spécifique à
l’ostéopathie ou à la chiropraxie délivrée par un établissement
de formation agréé par le ministre chargé de la santé dans des
conditions fixées par décret. Le programme et la durée des études
préparatoires et des épreuves après lesquelles peut être délivré
ce diplôme sont fixés par voie règlementaire.
 
 
S’il s’agit d’un
diplôme délivré à l’étranger, il doit conférer à son
titulaire une qualification reconnue analogue, selon des modalités
fixées par décret.
 
 
Les praticiens en
exercice, à la date d’application de la présente loi, peuvent se
voir reconnaître le titre d’ostéopathe ou de chiropracteur s’ils
satisfont à des conditions de formation ou d’expérience
professionnelle analogues à celles des titulaires du diplôme
mentionné au premier alinéa. Ces conditions sont déterminées par
décret.
 
 
Toute personne faisant un
usage professionnel du titre d’ostéopathe ou de chiropracteur est
soumise à une obligation de formation continue, dans des conditions
définies par décret. La Haute Autorité de santé est chargée
d’élaborer et de valider des recommandations de bonnes pratiques.
Elle établit une liste de ces bonnes pratiques à enseigner dans les
établissements de formation délivrant le diplôme mentionné au
premier alinéa.
 
 
Un décret établit la
liste des actes que les praticiens justifiant du titre d’ostéopathe
ou de chiropracteur sont autorisés à effectuer, ainsi que les
conditions dans lesquelles il sont appelés à les accomplir.
 
 
Ces praticiens ne peuvent
exercer leur profession que s’ils sont inscrits sur une liste
dressée par le représentant de l’Etat dans le département de
leur résidence professionnelle, qui enregistre leurs diplômes,
certificats, titres ou autorisations. .../...
---

 

 

 

  • à noter, l'intervention prochaine de la haute autorité de la santé pour valider ou pas nos techniques.

 

Hugh.

Le journal officiel à parlé.

 
 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir