ban3.jpg
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Remettons de l'ordre

 

Notre profession n'a jamais été aussi malmenée depuis que, paradoxalement, elle s'est renforcée:

  • Pcem,
  • Conseil de l'ordre,
  • droit de prescrire,l
  • droit au HN...

 

Aujourd'hui, nous voyons fleurir une multitude de professions qui grignotent progressivement notre champ d'exercice.

Comme dans la grande distribution,le gouvernement libéralise les professions se rattachant à la santé pour faire baisser les prix par la concurrence.

plus de 1000 cabinets d'ostéopathie se sont ouverts en un an.

Après avoir enrichi les directeurs d'école, les "nini" se trouvent confrontés à la dure loi du marché, ces mêmes dirigeants leur expliquent que s'il ont des difficultés à joindre les deux bouts, c'est que les kinés médecins ostéos les concurrencent déloyalement.

Ils omettent de leur expliquer que ces gens là ont un diplôme d'état et qu'ils ont l'obligation d'une formation continue.

Cette formation continue passe souvent par l'apprentissage des techniques ostéopathiques au sein d'organismes financés par la sécu.

 

Il est grand temps de remettre de l'ordre dans l'esprit du grand public et de montrer que nous n'avons pas attendu la pression médiatique pour apporter à notre clientèle toutes les techniques manuelles nécessaires au soulagement de la douleur.

 

Ph. Faure

kinésithérapeute ostéopathe

 

extrait de "kiné actualité" n° 1119 du jeudi 4 septembre 2008, page 4

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir