marseille1.jpg
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Cher Monsieur le député,


Etant masseur kinésithérapeute depuis 1996 et voulant étendre mes pratiques thérapeutiques dans un but d'efficacité dans mes traitements de rééducation,


j'ai choisi un établissement de formation en Ostéopathie:

le Richard's osteopathic Research Institute.


J'ai travaillé dur trois ans dans cette structure, en parallèle avec mon métier de masseur kinésithérapeute,

en sacrifiant mes week ends, me déplaçant de chez moi à Lyon, m'investissant personnellement et financiêrement dans cette aventure intellectuelle....


Pouvez vous m'expliquer votre volonté de réduire mes études et ma formation pourtant très stricte menées par cette école à néant ?

J'ai pourtant une excellente vision de mon métier et une compétence appréciée par mes patients, et je ne comprend pas votre volonté de "bloquer" l'accès au titre d'ostéopathe certains étudiants issus des structures que vous avez cité dans votre question 27035.


Veuillez aggréer, monsieur le député, l'expression de ma plus profonde considération.

 

Question N° : 27035 de M. Flajolet André ( Union pour un Mouvement Populaire - Pas-de-Calais )
Ministère interrogé : Santé, jeunesse, sports et vie associative
Ministère attributaire : Santé, jeunesse, sports et vie associative
  Question publiée au JO le : 08/07/2008 page : 5833
   
Rubrique : médecines parallèles
Tête d'analyse : ostéopathes
Analyse : exercice de la profession
Texte de la QUESTION :

M. André Flajolet attire l'attention de Mme la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative sur l'application de l'article 75 de la loi du 04 mars 2002 portant création juridique de la profession d'ostéopathe et sur l'arrêté du 26 février 2008 portant agrément de certains organismes de formation aux fonctions d'ostéopathe. S'agissant des cinq centres agréés sur la liste publiée le 1er mars 2008, ces derniers, sans exception, avaient reçu un avis négatif unanime de la Commission nationale d'agrément des établissements pouvant dispenser une formation en ostéopathie. Il demande que le cahier des charges portant définition de l'ostéopathie, sa pratique et son enseignement soit validé au plus vite et la sollicite pour une inspection détaillée des écoles agréées depuis 2007 portant sur l'évaluation du corps enseignant la discipline d'abord, la nature la qualité et l'effectivité des terrains de stage proposés ensuite, la conformité globale du projet pédagogique de ces centres par rapport à la volonté du législateur enfin. Par ailleurs, il la sollicite pour connaître ses intentions quant à la reconnaissance effective d'un ordre des ostéopathes exclusifs.

Texte de la REPONSE :  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir