ban10.jpg
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les tests de rotations cervicales.

 

Protocole:

Le patient est assis et droit.

Le praticien saisit la tête du patient dans la zone pariétale et lui imprime un mouvement passif de rotation d'un côté puis de l'autre autour de la position neutre de la tête.

L'amplitude de rotation doit être comparé des deux côtés.
Le praticien doit noter aussi la sensation qu'il a dans la main à la fin de l'amplitude (sensation d'os sur os ou arrêt "souple" qui donne l'impression de bloquer sur un morceau de "gomme")

Résultats:

  1. Des amplitudes limitées et douloureuses doivent faire penser à un bocage articulaire, de l'arthrite, un processus inflammatoire, ou une contracture musculaire.
  2. Des amplitudes limitées avec une sensation "d'os sur os" et une douleur à la fin de l'amplitude suggère des changements dégénératifs de l'os comme les spondylis, une spondylarthrite, ou des ateintes rhumatismales des Uncus vertébraux.
  3. Des amplitudes limitées avec une sensation d'arrêt souple doit suggérer des contractures des muscles extenseurs ou rotatoires du cou.
  4. Un nystagmus ou des vertiges doivent faire penser à une atteinte de l'artêre vertébrale avec des soucis irritaif de cette artêre ou une compression innatendue de cet artêre par un élément dur.


La mobilité active en rotation du rachis cervical est toujours inférieur à la mobilité passive, car les muscles douloureux sont impliqués dans les mouvements de rotation du cou.

  • Par contre si l'amplitude active est plus grande que l'amplitude passive, la douleur a été exagérée par le patient !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir